Ils travaillent dans le spectacle vivant, couvé et subventionné par l’État ou les collectivités locales. Ils disent leur fierté d’exercer un métier valorisé et passionnant. Mais ils expriment aussi des souffrances face à la réalité du management à laquelle ils sont confrontés. Zoom sur ces salariés de la culture en souffrance.

Source : Travailler dans le spectacle vivant: les pièges d’un «métier passion» – Page 1 | Mediapart

X