Les festivals de musiques actuelles face au Covid 19

Avant propos

Cette étude sur l’impact de la crise sanitaire sur les festivals de musiques actuelles a été menée sur quatre mois par huit étudiantes du master Management des Institutions Culturelles et des Industries Multimédia de l’école de commerce nantaise Audencia Business School.

L’étude a été commanditée par le directeur du festival Les Escales, Gérald Chabaud, dans un contexte exceptionnel de crise sanitaire provoquée par la Covid-19.

L’analyse a été tout particulièrement difficile en raison de l’incertitude des mesures gouvernementales et de l’évolution imprévisible de la crise sanitaire.

Notre réflexion s’est donc portée sur l’impact de la crise sur l’ensemble des acteurs des festivals de musiques actuelles, aussi bien sur les organisateurs, les artistes, les intermittents, les prestataires, les festivaliers ou sur les politiques culturelles. À travers cette étude, nous avons essayé de dessiner différents scénarios et de donner des clés pour permettre aux festivals de s’adapter au mieux aux futures restructurations et dynamiques du secteur.

Introduction

Toutes les données le montrent, 2019 a été l’année de tous les records pour les festivals en France. C’est donc avec d’autant plus de force que la crise sanitaire a stoppé net cette progression avec l’annulation de la plupart des festivals en 2020. D’une croissance exponentielle à tous les niveaux sur les dix dernières années, les festivals passent à une année blanche, dont l’absence d’activité semble se reconduire, du moins en partie, pour l’année 2021. Cette crise sanitaire est notamment frappante par ses particularités.
Son imprévisibilité bouleverse toute l’organisation des festivals, qui se base sur une chronologie et un rétroplanning précis nécessitant des mois de préparation en amont.

Ainsi, au début de l’année 2021, plusieurs interrogations ressortent massivement de la part des acteurs des festivals. Tout d’abord, la plus importante : les éditions des festivals prévues en 2021 auront-elles lieu ?
Ensuite, est-ce que les festivals auront les moyens suffisants pour réaliser l’évènement ? Les festivaliers voudront-ils revenir ? Jusqu’à quand la crise va-t-elle durer ? Serait-ce la fin des festivals tels que nous les connaissons ?
Parmi toutes ces interrogations, une certitude semble cependant s’imposer : plus que les festivals, ce sont toutes les parties prenantes du secteur qui sont touchées par la crise.

Afin de comprendre l’impact de la crise sanitaire engendrée sur les parties prenantes des festivals, et imaginer quels seraient les scénarios possibles dans cet écosystème à court et moyen terme, les questions suivantes ont guidé notre recherche et nos réflexions :

En premier lieu, nous avons dressé un état des lieux des problématiques des festivals de musiques actuelles en 2019, afin de cerner les problématiques et les enjeux provoqués et mis en lumière par la crise sanitaire. Dans un second temps, nous avons étudié l’impact à court-terme de la crise sur les festivals en 2020 et début 2021, ainsi que sur leurs parties prenantes. Enfin, nous avons essayé de visualiser l’impact de la crise sur les festivals au long-terme, et de déterminer les restructurations possibles dans cet écosystème.

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [2.34 MB]

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [3.18 MB]

X
X