les aides de l’ADAMI [Société civile pour l’administration des droits des artistes et musiciens-interprètes]

Toutes les informations disponibles sont disponibles sur le site de l’ADAMI

 

Présentation générale

Aider les projets artistiques pour favoriser l’emploi des artistes

Une part des sommes issus de la copie privée revient aux artistes sous forme de soutien financier aux projets artistiques.

Chaque année, plus de 11 millions d’euros sont attribués par l’Adami à plus de 900 projets dans tous les genres artistiques.

En 2011, plus de 16 000 artistes ont participé à des créations, des spectacles, des festivals, des enregistrements et des formations aidées par l’Adami.

Le Conseil d’administration subventionne directement les dossiers des grands événements professionnels et des actions d’intérêt général.

Il délègue à quatre commissions composés d’artistes élus, l’attribution des aides financières par genre de projets :

  • La commission dramatique instruit les projets théâtre, cirque et court-métrage
  • La commission variétés instruit les projets chansons, musiques du monde, traditionnelles, rock et musiques actuelles
  • La commission chefs d’orchestre et solistes de la musique, de la danse et du chant instruit les projets de musiques classique, lyrique, contemporaine, jazz et danse
  • La commission formation instruit l’ensemble des projets de formation professionnelle continue

Porteurs de projet

Pour faire une demande d’aide  > cliquez ici

Compte tenu des baisses de perception de la rémunération pour copie privée, principale ressource du budget de l’action artistique de l’Adami, notre Conseil d’administration s’est vu contraint de réviser les critères d’éligibilité des demandes d’aide financière.

C’est pourquoi, avant tout envoi de demande, nous vous recommandons d’apporter une attention toute particulière à ces nouveaux critères.

  • Téléchargez : Le fichier pdf des critères d’acceptation – mars 2012

La politique d’aide de l’Adami

L’Adami apporte son aide financière aux projets d’action artistique favorisant l’emploi, le développement de carrière, la promotion des artistes interprètes professionnels. Ces projets doivent respecter la législation, notamment celle concernant le droit du travail, la propriété intellectuelle, et les règles budgétaires fondamentales.

Face à un budget contraint et à la volonté de l’Adami de défendre l’intérêt des artistes-interprètes, les aides attribuées sont sélectives et reposent sur le choix de commissions élues.

  • Consultez la présentation de la politique d’aide pour les projets :

> spectacles vivants – pdf 292 Ko
> enregistrement phonographique  pdf 379 Ko
> courts métrages  pdf 267 Ko
> formation  pdf 240 Ko

X
X