Un objet en polycarbonate, un emballage en carton, le tout généralement scellé sous une couche de plastique. De prime abord, la chute de la consommation de disques physiques au profit du streaming est une bonne nouvelle d’un point de vu environnemental. Mais la réalité est en fait plus complexe, soulignent Sharon George et Deirdre Mckay. Toutes deux chercheuses sur des sujets environnementaux à l’Université Keele (Royaume‐Uni), elles publient dans The Conversation un papier détaillant l’impact environnemental à la fois des copies physiques — disques et vinyles — et du streaming.

Source : Le streaming est-il dangereux pour l’environnement ? – TSUGI

X