Avec les affaires Moha La Squale et Roméo Elvis, la lumière est désormais braquée sur une omerta palpable.
C’était impensable il y a encore un an, et pourtant: depuis quelques mois, plusieurs témoignages de victimes présumées de violences sexistes et sexuelles gravitant autour de rappeurs français ont surgi, d’abord sur les réseaux sociaux, puis dans les médias. Ces derniers jours, deux affaires en particulier ont fini par mettre en lumière une parole longtemps muselée.

Source / Lire la suite : Le public du rap français est prêt pour la vague #MeToo; l’industrie, non

X
X