communiqué
Il y a cinq ans aujourd’hui nous enregistrions les sons qui ont donné lieu au premier disque que nous éditions sous le nom de Soleils Bleus— c’était à l’équinoxe de printemps de l’année 2015 et nous marchions alors sur les sentiers des Hautes Vosges. Aujourd’hui c’est à nouveau l’équinoxe du printemps, et un peu sur un coup de tête (d’ailleurs, mieux vaut faire les choses sur des coups de tête que sur des coups de blues), nous partageons ces enregistrements de bulbul tarang (un instrument indien semblable à une épinette des Vosges, mais avec des touches), de guitare électrique et puis, pour lier les deux, du chant que nous a offert cet après-midi une fauvette à tête noire lors d’une courte sortie au parc de la Citadelle, désert, mais pas inhabité. Les photos ci-jointes ont toutes été prises en l’espace d’une heure, aujourd’hui. En plus de faire de belles rencontres avec une mésange à longue queue, un pic-épeiche, une fauvette à tête noire et de nombreux autres, nous avons enfin aperçu le couple de faucons pèlerins de la tour de chimie du campus qui avait disparu de nos regards depuis quelques semaines. .

X