Appel à projets : plan “Fanfares et orchestres d’harmonie” Grand Est – 2022

communiqué

Dans le cadre d’un plan en faveur des fanfares et harmonies, le ministère de la Culture lance un appel à projets pour favoriser leur rôle dans la construction du lien social, et leur rayonnement dans les territoires.

Pratique artistique et culturelle populaire, les fanfares et les harmonies fédèrent des personnes de tous âges et de tous horizons autour de projets musicaux partagés. Ces sociétés musicales participent souvent aux différents événements organisés par les communes et constituent une porte d’entrée à l’éveil musical, tout en contribuant à l’animation de la vie locale.

L’attention conjointe des ministères de la Culture et de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités locales se traduit par un plan spécifique mené en concertation avec les quatre fédérations nationales partenaires (FSCF, CFBF, CMF et UFF).
Le plan en faveur des fanfares et des harmonies vise à valoriser une pratique artistique et culturelle fédérant des personnes de tous âges et tous horizons autour de projets musicaux communs. Il a ainsi pour objet de souligner leur rôle dans la construction du lien social et favoriser leur rayonnement dans les territoires.

Dans un contexte de sortie progressive de crise sanitaire, il s’agit aussi de contribuer à la reprise d’une pratique collective instrumentale de plein air, ainsi qu’aux rassemblements intergénérationnels.

1. Critères d’éligibilité

Comme en 2021, le plan en faveur des fanfares et orchestres d’harmonie soutient les projets déposés par :

  • les unions et fédérations départementales ou régionales ;
  • les sociétés musicales affiliées ou non à une fédération ;
  • les écoles de musiques associatives ;
  • les fanfares étudiantes.

Il cible en priorité :

– les zones rurales et les territoires éloignés de l’offre culturelle ;
– l’accompagnement des fanfares d’amateurs en prenant en compte la diversité des esthétiques
propres à chaque territoire ;
– le développement ou le renforcement des partenariats avec les collectivités territoriales ;
– la participation des jeunes, dans une démarche d’apprentissage collectif de la musique.

Les trois axes de ce plan reposent sur le soutien à la formation, la reconnaissance et la visibilité des pratiques en amateur :

a) L’accompagnement des artistes amateurs
  • Soutenir des actions de formation des amateurs par une aide aux écoles associatives qui proposent un enseignement spécifique dans le cadre d’un projet de développement et de structuration sur un territoire ;
  • Qualifier la formation des encadrants en impulsant l’organisation de stages permettant d’approfondir leurs compétences artistiques, pédagogiques et l’acquisition de nouveaux répertoires.
b) Le développement de partenariats et de collaborations
  • Favoriser les rencontres inter-fédérations pour permettre de nourrir un dialogue fécond entre chacune d’entre elles, développer un esprit de coopération et refléter des réalités territoriales cohérentes ;
  • Générer de nouveaux liens entre associations, avec les conservatoires et l’ensemble des ressources artistiques et culturelles du territoire pour s’inscrire à la fois dans la globalité du champ des pratiques musicales et ouvrir l’accès à d’autres champs artistiques (arts de la rue, déambulation…).
  • Développer des rencontres entre orchestres, dans une perspective d’échange de répertoire ou de musiciens, en favorisant une dynamique d’ouverture culturelle.
c) Le soutien aux initiatives rayonnant sur un territoire élargi
  • Initier des projets qui sont amenés à intégrer la programmation ou le volet d’accompagnement des pratiques en amateur d’un ou plusieurs établissements culturels ;
  • Accompagner la diffusion des fanfares dans le cadre d’évènements liés à la participation à la vie citoyenne et culturelle au-delà de la seule commune d’implantation ;
  • Développer des projets associant sport et culture, notamment dans le cadre de la préparation des Olympiades culturelles (JO Paris 2024), pour valoriser et mettre en lumière les collectifs amateurs musicaux (trajet de la flamme).

2. Modalités de candidature

Les candidatures sont à adresser à la DRAC Grand Est, sous format électronique, à Nicole Blondeau :

nicole.blondeau[@]culture.gouv.fr

Tél. 03 88 15 57 10, au plus tard le : mardi 15 mars 2022

La demande de soutien est composée :

– d’une note d’intention décrivant le projet envisagé (format libre)
 d’un dossier cerfa de demande de subvention 

L’attribution des subventions sera opérée par l’administration centrale du ministère de la Culture, après une première phase d’instruction en DRAC Grand Est.

3. Soutien financier

Le soutien du ministère de la Culture ne peut porter exclusivement sur l’achat d’instruments de musique : celui-ci est conditionné à la mise en œuvre d’un projet artistique et culturel le justifiant.

Les plafonds retenus sont les suivants :

  • pour les projets à rayonnement régional ou départemental : soutien à hauteur de 50 % maximum du budget global, avec un plafond de dépenses éligibles de 20 000 € ;
  • pour les autres projets : soutien plafonné à 10 000 €.

4. Contacts à la DRAC Grand Est

Pierre VOGLER
conseiller pour les politiques interministérielles
pierre.vogler[@]culture.gouv.fr – 06 27 26 12 82

Aurélie ROGUIN
conseillère Musique et danse
aurelie.roguin[@]culture.gouv.fr – 03 26 70 36 69

X
X