Un bras de fer est engagé entre les majors de la musique et la plate-forme de streaming, qui se défend de vouloir devenir un label.
Cela fait désormais longtemps qu’on soupçonne Spotify de signer directement des artistes et de les mettre en avant dans ses puissantes playlists comme, aujourd’hui, Rap Caviar ou New Music Fridays, qui font et défont le succès des artistes. La société ne s’en cache désormais plus vraiment. Son fondateur lui-même, Daniel Ek, l’a reconnu le 26 juillet lors de la présentation des comptes semestriels de la plate-forme de streaming européenne,…

Source : Spotify tenté de signer ses propres musiciens à la barbe des majors – Les Echos

X