John Williams a-t-il tout volé à la musique classique ? L’un des plus célèbres compositeurs de musique de film est parfois accusé de plagiat. Qu’en est-il vraiment ? Réponse dans le premier épisode de Retour vers le Classique.

La musique de la saga Star Wars est immédiatement reconnaissable par les fans du monde entier. Mais certains mélomanes reconnaissent eux des emprunts à la musique romantique, nombreux et flagrants, à tel point que le compositeur John Williams est régulièrement accusé de plagiat. L’un des plus célèbres compositeurs de musique de film ne serait-il qu’un vulgaire voleur ? Dans ce premier épisode de Retour vers le Classique, Augustin Lefebvre revient sur l’histoire de la naissance d’une saga culte et répond point par point à ces accusations.

La musique classique a été utilisée dès les premiers montages de Star Wars, Un nouvel espoir, parce que George Lucas voulait rendre son film intemporel. Il a toutefois décidé de faire appel à un compositeur pour pouvoir associer la musique aux personnages de son film et reprendre ainsi la technique wagnérienne du leitmotiv. C’est pour cela que John Williams a créé une bande-originale très inspirée par la musique romantique.


Je m’appelle Augustin Lefebvre et je suis un jeune journaliste passionné par la musique, l’histoire de l’art et les jeux vidéo. J’ai souhaité mélanger mes centres d’intérêt dans un podcast qui va vous réconcilier avec la musique dite « savante ». Je vous propose de décrypter les grandes œuvres de la pop culture que vous connaissez par cœur et de vous expliquer comment la musique classique les a influencées, façonnées et parfois même bien plus…
A travers de nombreux extraits sonores, des interviews de spécialistes, des anecdotes de coulisses et des explications historiques, nous allons explorer ensemble chaque semaine des œuvres issues du cinéma, des séries, des jeux vidéo, de la littérature, du sport, du numérique qui empruntent toutes au classique !
Rendez-vous le 14 janvier pour le premier épisode de Retour vers le Classique

Source / Lire la suite : Retour Vers le Classique

X
X