Quels samples a-t-on (vraiment) le droit d’utiliser ? Un avocat spécialisé nous explique

Que seraient le hip-hop et la house sans les samples ? Pas grand-chose. De la batterie de “Funky Drummer” de James Brown, devenue l’une des bases du rap américain dès les années 1980, aux boucles disponibles sur les logiciels de montage désormais utilisées à l’infini, les échantillons sont l’une des matières premières des musiques actuelles. Et pourtant : leurs conditions d’utilisation font toujours débat.

Source / Lire la suite  : Quels samples a-t-on (vraiment) le droit d’utiliser ? Un avocat spécialisé nous explique

X
X