Une série documentaire de Alain Lewkowicz, réalisée par Assia Khalid
C’était il y a 40 ans.
Sid Vicious, icône provocatrice du premier boys band de l’histoire nous apportait un nouveau tempo tandis que désormais la guitare se portait basse.
Christophe Izard et Casimir faisaient rêver les enfants et le monde, en plein désordre, hypothéquait avenir radieux et lendemains qui chantent. Les 30 glorieuses avaient vécu. La crise s’installait durablement. « L’American Way of Life », on n’en voulait plus. La mort du rêve hippie, dans les tueries de Charles Manson, laissait la place au nihilisme punk et à une peur irrépressible du futur.

Source : Punk, génération No Future

X