Le ministère de la Culture n’est plus ce qu’il était. Son poids dans les dépenses culturelles s’est réduit au fil du temps, et tout un pan du secteur public de la culture peine à s’adapter face à des acteurs privés en pleine mutation.
Le microcosme de la culture bruisse de rumeurs récurrentes sur le départ de Françoise Nyssen , qui n’a pas réussi à afficher une stratégie claire pour son ministère de la Culture. Mais si le problème était autrement plus grave ? Si, derrière une personnalité, certes novice , se profilait le procès d’une politique culturelle à la peine, parce que trop datée ?

Source : Pourquoi la politique culturelle française est à la peine

X