Martine Barrat, la naissance du hip-hop auprès des gangs du Bronx – Nova

C’est l’histoire d’une expatriation. En 1968, Martine Barrat, alors danseuse professionnelle à Paris, reçoit un billet d’avion vers les États-Unis. C’est Ellen Stewart, pionnière du théâtre « Off Off Broadway » à New York, qui lui fait parvenir ce billet. Ellen Stewart est coutumière du geste : elle fait constamment venir de jeunes danseurs internationaux dans ses théâtres du Lower East Side. Une brillante carrière s’annonce ainsi pour la jeune danseuse, mais s’arrête brutalement quelques années plus tard lorsqu’un pied cassé l’empêche définitivement de danser. Alors, au début des années 70, Gilles Deleuze et Félix Guattari, les amis philosophes de Martine Barrat, lui offrent sa première caméra. Elle entame un projet dans le Bronx, auprès de deux gangs, les Roman Kings et les Ghetto Brothers.

Source : Martine Barrat, la naissance du hip-hop auprès des gangs du Bronx

X
X