Présenté ce mercredi 10 juin, le projet de loi organisant la fin de l’état d’urgence prévoit une période transitoire de quatre mois durant lesquels les rassemblements publics et privés pourront être réglementés. Le gouvernement fonde sa décision sur les conclusions du conseil scientifique.

Source / Lire la suite : L’État pourrait contraindre certains clubs à rester fermés même après la fin de l’état d’urgence

X