Mardi dernier, lors de son audition de confirmation devant le Sénat, Roch-Olivier Maîstre, probable futur président du CSA, a affirmé que « la question des quotas [de diversité musicale à la radio] doit être remise à plat. La loi [qui n’a pas deux ans] a, selon lui, intégré beaucoup de paramètres très contraignants… ». Ces propos, de la part du futur régulateur chargé de faire appliquer la-dite Loi, sont aussi surprenants (à plus d’un titre), que consternants sur le fond.

Source : Le CSA va-t-il jeter le bébé de la diversité musicale à la radio avec l’eau du bain numérique ?

X