Le dispositif a apporté une bouffée d’oxygène aux petites structures de moins de 5 millions de chiffre d’affaires car le secteur reste fragile.

Le crédit d’impôt spectacle vivant mis en place fin 2015, vise le soutien aux artistes en développement, en permettant aux producteurs de déduire une partie de leurs dépenses de création. Il a atteint son objectif, à en croire l’étude confiée à EY par les organismes représentant les professionnels (Prodiss, SMA, Profedim, Forces musicales). Pour la première année pleine (2017), 250 entreprises en ont bénéficié, pour l’accompagnement de 875…

Source : Le crédit d’impôt spectacle vivant a accompagné 250 producteurs et près de 900 projets – Les Echos

X