Vendredi 10 et samedi 11 octobre 2014 à Ivry-sur-Seine (94)

Ouvert au public comme aux professionnels, la JIMI est également l’occasion, pour les indés, de faire (re)découvrir leurs projets et parfois de trouver de nouveaux partenaires.

La JIMI accueille ainsi, chaque année, entre 100 et 160 exposants.

Depuis 2007 la JIMI a, déjà, accueilli plus de  850 exposants indes dont : Underdog Records, Guerilla Asso, Jarring Effects, Mondomix, l’Autre Distribution, Les Barrocks,Les Boutiques Sonores, Le Calif, CD1D, Concertlive.fr, Ferarock , Fraca-Ma, Gonzai, Goéland Distribution, Hammerbass, Infoconcert, Kicking Records, Fréquence Paris Plurielle, Crash Disques, Kronik, Life Live, Longueur d’Ondes, Madame Macario, Monster K7, Otoradio.Com, la Station-Service, la Triperie, Vacarm, Yokanta, A Quick One Records, AssoYouz, Irfan, Makasound, PatateRecords, Radio Néo, Clapping Music, Francofan,…

La réservation des stands, pour l’édition 2014, est maintenant ouverte.

Plus d’informations : facebook – www.jimifestivaldemarne.org


La JIMI est une émanation logique du travail entrepris par le Festi’Val-de-Marne depuis sa création en 1986. En effet, le Festi’Val-de-Marne a toujours eu pour objectifs de défendre et de relayer les projets et les initiatives indépendantes.

Ce sont d’ailleurs l’absence et le désintérêt des grands media et des maisons de disques pour “la chanson à texte” qui ont incités Gérard Meys et le Conseil Général du Val-de-Marne à créer le Festi’Val-de-Marne.

L’événement a ainsi accompagné, dès sa première édition, des projets musicaux qui très souvent ne bénéficiaient pas d’une attention pourtant méritée.

C’est toujours dans ce même esprit que le Festi’Val-de-Marne a imposé des jeunes artistes en première partie, quitte à se passer des “têtes d’affiches” lorsqu’elles ne les voulaient pas.

Au cours des 20 dernières éditions, en nous aidant parfois de thèmes (Escales francophones en 1997, Les Territoires de la Chanson en 2001, Chanson de Traverses en 2005), nous avons aussi pu contribuer à la découverte de ceux qui travaillent dans l’ombre des artistes : les labels (Carte Blanche à Prohibited Records), les tourneurs (Sriracha Sauce), les salles et festivals qui ne se contentent pas d’essayer de remplir leurs salles et leurs évènements mais qui travaillent avec les artistes et les publics.

À l’occasion de la 21ème édition, le Festi’Val-de-Marne a souhaité aller plus loin dans l’accompagnement et la mise en avant des initiatives indépendantes liées à la musique.

Ainsi depuis 2007, une journée du Festival est consacrée à tous ceux qui participent à la pluralité et à la richesse des expressions musicales : Journée des Initiatives Musicales Indépendantes : La JIMI !

La première édition de la JIMI a eu lieu en octobre de la même année à l'”Espace-chapiteaux” situé dans le Parc Interdépartemental des Sports de Choisy-le-Roi (94). Elle a ensuite, avec la fermeture de cet espace, déménagé à Champigny-sur-Marne pour finir par s’installer à Vitry-sur-Seine (94), depuis l’année dernière grâce à l’aimable invitation de la municipalité.

Les cinq premières éditions ont accueilli entre 80 et 160 exposants et plus de 1000 personnes à chaque fois.

La JIMI a ainsi prouvé au fils des ans, qu’il existait bel et bien un réel besoin de lieu d’expressions, d’échanges et de rencontres pour tous ceux pour qui l’indépendance de la création constitue un rôle majeur dans l’évolution de la culture et de la société.

La JIMI s’inscrit au niveau national, dans le secteur des Musiques Indépendantes. Elle relève de l’Intérêt Général par son caractère non lucratif et sa volonté de s’adresser à un large public.

Sont invités à participer à cet évènement tous ceux qui sont mus par leur passion de la musique et qui, par engagement, aident à la découverte, à l’accompagnement, à la diffusion des talents qui n’intéressent pas forcément les “machines à faire du nombre”.

Tous ceux, que l’on qualifie d’indépendants et parfois d’alternatifs qui, avec souvent peu de moyens, mais beaucoup d’énergie, d’idées et de folie, créent, gèrent ou participent à des projets dont le principal objectif est de faire exister au mieux les artistes et les musiques qu’ils soutiennent. Ceux qui, par leur activité et leur philosophie participent à l’indépendance de la musique vis-à-vis de l’argent.

 10150765_702659163109797_3775247358033673801_n

X