Dix ans après son dernier album, Thomas Joseph revient avec Effortless, nouveau manifeste minimaliste et sensible où le piano droit est roi. On renoue avec notre vieil ami, dont la mélancolie pudique nous est familière, dont la belle étrangeté nous réconforte. La nostalgie n’a pas pour autant sa place : fidèle à son ADN, la musique de Thomas Joseph reste l’ambassadrice des villes et de son époque, de ce spleen urbain si délicatement incarné. On profite de l’évidence des retrouvailles avec le Lovely City Boy, avec ses synthétiseurs et ses boîtes à rythme ; on goûte aussi aux plaisirs des subtils changements. Hi Again !

X