autoportrait
Le Groupe DTM est un espace de liberté et d’expérimentation que ses membres ont voulu se créer.
DTM est une mise en commun de savoirs-faire issus des musiques traditionnelles, électroniques, rock, mais aussi du théâtre et des arts plastiques, pour créer un espace sonore performatif.
DTM s’appuie sur un répertoire textuel qui oscille entre compositions originales et textes issus des traditions populaires, partisanes, militantes et antimilitaristes.
DTM prône un droit à la non-cohérence, à la non-uniformisation artistique, à la liberté de chercher à chaque fois, depuis le début, les moyens les plus divers pour créer des objets justes.
DTM prône une liberté sans bornes et sensible au monde qui nous compose.
DTM croit en la fabrique d’une poétique à la fois contemporaine et populaire, sans pour autant tomber dans un folklorisme désuet ou un élitisme exclusif.
DTM est une occasion de suriner la grisaille.
DTM est un acronyme en open source.
François Gorrissen : chant et samples / Gilles Michaelidis : accordéon diatonique, boite à bourdon / François-Henri Nardin : guitare / Victor Nardin : basse, contre-bassine / Samuel Sutter/boîte a Rythme, systèmes analogiques.

X