L’enveloppe de 2 milliards d’euros attribuée à la culture privilégie les grands opérateurs parisiens au détriment des régions, accentue le match public-privé et met de côté l’emploi artistique. Décryptage.

Source / Lire la suite : Culture : le plan de relance préfère Paris aux régions

X
X