Tous les jours, des femmes subissent des regards insistants, mots déplacés, gestes obscènes, et parfois même bien pire… Nous en sommes tous témoins ! Le harcèlement de rue est un problème qui nous concerne tous : nos femmes, nos sœurs , nos filles en sont trop souvent victimes et il est grand temps de changer certains comportements.
Elles sont 100 femmes à avoir prêté leur visage pour ce clip que je suis très fier de vous présenter aujourd’hui. Délai respecté grâce aux talents, au temps et à l’abnégation de « Why.vision » (Gregory Reyter) et « A flash story » (Christophe Jung).

autoportrait
« Julien M’a Dit » qu’il est dans la chanson, qu’il écrit des textes et qu’il les chante accompagné de sa guitare.
Et c’est tout ? Non, bien au contraire! Ce qu’il a omis de dire, c’est qu’il a envie de parler de lui, de partager son quotidien, ses joies comme ses doutes. Une démarche sincère, des histoires touchantes, parce qu’on s’y retrouve tous un peu…Et puis, on ne peut pas parler de « Julien M’a Dit » sans aborder son addiction à la diction.
Sur de fines rythmiques qui font taper des pieds sous la table, ses jeux de mots s’entremêlent et ricochent pour finalement venir chatouiller les oreilles d’un auditoire conquis.
Après 3 ans et plus de 150 concerts en solo, un virage est amorcé, puisque c’est en quatuor qu’il évolue désormais sur scène. L’année 2015 marquera aussi la sortie du nouvel album, un ensemble métissé aux accents Hip-Hop, Rock et Chanson à l’image des influences qui l’ont marqué depuis le début de son parcours, de Tété, -M-, Anis à IAM, en passant par John Butler, Jeff Buckley et plus récemment Barcella.
Si on le retrouve bien dans un registre intime, c’est aussi au travers de personnages fantasques comme sa MC Mémé qu’il aime romancer ces histoires. Un encrier satirique pour y plonger sa plume, c’est avec malice qu’il porte aussi un regard sur son parcours, le monde, les gens…
Venez donc écouter « Julien M’a Dit », vous n’êtes pas prêt de vous en remettre… et ça c’est moi qui vous le dis.

X