Après les fastes des années 90 mais avant l’ère du streaming, le rap français a connu une période de disette pendant laquelle le nombre d’albums classiques est inversement proportionnel à celui des certifications.

Source / Lire la suite : 2005-2010 : la génération maudite du rap français

X