autoportrait
Artiste intrigant et singulier, organiste de formation, sHEPARD se fait chasseur de curiosités vibrantes et hypnotiques et enchevêtre avec une belle habileté des échos doux ou rugueux qui favorisent voyages en synesthésie et délicieuses dérives dans un univers de sons évocateur d’images troublantes.
Lauréat du concours Impulsons en 2009 & 2010, cet étudiant au conservatoire s’autorise sans complexes virages et vertiges en s’abîmant dans la musique électronique sans pour autant renier sa formation classique. Bien au contraire, c’est avec sensibilité et virtuosité qu’il parvient à une remarquable fusion et confusion des genres. Touche à tout étonnant, il fait feu de tous bois et sample dans son antre sitar, tablas, guitares, batterie, piano et orgue, bien sûr.
La musique de sHEPARD a ceci d’envoûtant qu’elle agit comme un philtre, comme un beau sortilège : elle parle sur plusieurs plans mais à toutes les oreilles.
Dans son prochain album “There is no color”, élaboré entre Bruxelles, Strasbourg et sa campagne natale, on découvrira les influences croisées de Philip Glass, du groupe allemand Can et de la musique indienne. Voilà qui attisera la curiosité de tous les mélomanes !

X