Présentation

Alimenté par les collectivités territoriales qui souhaitent aider l’emploi artistique dans les cafés, bars et restaurants sur leur territoire, ce fonds novateur permet d’accompagner ces lieux dans leurs fonctions d’employeurs et de pérenniser les métiers d’artistes du spectacle vivant. Mais bien au-delà d’une aide à l’emploi et de ses évidentes vertus sociales et culturelles, il constitue un soutien efficace pour tous ces lieux de vie et de proximité qui façonnent le cœur de notre société, que ce soit en milieu urbain ou rural.

Lieux de destination par excellence, ces bars et cafés sont en effet autant d’espaces de rencontre, de liberté, de découverte. Conçu pour ces acteurs de premier plan de la vie culturelle et de l’économie locale, ce dispositif vertueux s’inscrit dans un dessein plus global tendant à « faire société », à créer des liens et à interroger les articulations entre les pratiques artistiques et culturelles et les problématiques de société.

Le Groupement d’Intérêt Public est né de la démarche convergente de plusieurs institutions publiques et organisations professionnelles, représentatives de toutes les parties prenantes, artistes comme lieux de diffusions. Depuis avril 2015, il se déploie au niveau national ; et peut-être plus particulièrement cette année, il incarne un engagement renouvelé et une volonté partagée pour soutenir une des scènes majeures de l’expression culturelle française dans une dynamique d’intérêt général, dont en fin de compte, chacun de nous sommes les véritables bénéficiaires.

Le sit du GIP CAFÉS CULTURES

Fonctionnement

Une interopérabilité avec le GUSO

Le GIP Cafés Cultures gère un fonds d’aide destiné à favoriser l’emploi artistique dans les cafés, hôtels et restaurants. Ce fonds est financé par les collectivités territoriales qui souhaitent déployer ce dispositif sur leur territoire et par des partenaires.

Par le déploiement d’un dispositif technique spécifique avec le GUSO, le GIP Cafés Cultures est informé du bon réglement des cotisations sociales qui conditonne le versement de l’aide à l’emploi artistique aux employeurs. Cette interopérabilité garantit ainsi l’objectif de péréniser les professions du spectacle vivant.

fonctionnement-gip-cafe-culture