Le calendrier des sessions d’informations, stages, workshops et masterclass en Alsace

Juin
6
mar
rencontre “sensibilisation aux risques liés à l’écoute prolongée des baladeurs MP3″ @ Médiathèque intercommunale de Sélestat
Juin 6 @ 19:00 – 21:00
rencontre “sensibilisation aux risques liés à l’écoute prolongée des baladeurs MP3" @ Médiathèque intercommunale de Sélestat  | Sélestat | Grand Est | France

Afin que l’écoute de la musique reste avant tout un plaisir, Sébastien HOERTH, technicien son en studio et en live , vous sensibilisera à la notion de niveau sonore, ses risques sanitaires et aux gestes à faire pour préserver son capital auditif ainsi qu’à l’importance à apporter à la qualité audio.

CONSTAT

  • La population ignore souvent les risques encourus face à un niveau sonore trop élevé. La popularisation du MP3 et des baladeurs, et les techniques de productions des musiques actuelles peuvent engendrer une exposition excessive provoquer des graves lésions irréversibles sur le système auditif.
  • La conversion au format MP3 et sa généralisation à elle pour conséquence de dégrader fortement le contenu fréquentiel et ainsi de dénaturer totalement la musique.

OBJECTIFS

  • Sensibiliser les publics à la notion de niveau sonore, ses risques sanitaires et aux gestes à faire pour préserver son capital auditif
  • Sensibiliser les publics à accorder une importance à la qualité audio.

APPROCHE QUANTITATIVE

A- Définition du son et mode de propagation
Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible).

B- Fonctionnement de l’oreille
Un des rôles de l’oreille est de transformer la vibration de l’air en un signal nerveux qui se propage jusqu’au cerveau. C’est là que naît la sensation d’entendre.

C- Niveaux d’exposition et risques sanitaires
L’exposition à un bruit intense peut provoquer des lésions graves etirréversibles du système auditif. L’oreille peut être endommagée bien avant que l’on ne ressente une quelconque douleur.
Les dommages sur l’audition peuvent prendre 3 formes :

  • la surdité temporaire ou définitive
  • les acouphènes
  • l’hyperacousie

D- Les réglementations en vigueur
Pour lutter contre ces risques, des règlementations sur l’environnement sonores ont été instaurés afin de limiter les niveaux d’expostion dans les salles de concerts, clubs, et bars.

E- Les gestes simples pour préserver son capital auditif
Il est important d’agir sur les comportements par la sensibilisation des populations. Ainsi, quelques gestes simples peuvent permettre de limiter l’impact de l’exposition sur notre audition.

APPROCHE QUALITATIVE

Si pendant longtemps, la musique enregistrée avait pour but d’être une restitution la plus fidèle possible du spectre original, l’ère du numérique et l’avènement du MP3 ont totalement changé la donne.

A- La dynamique et la loudness war
La dynamique audio est la différence entre le niveau le plus faible et le niveau le plus fort d’un son. C’est une composante essentielle dans certains styles musicaux comme le classique ou le jazz. La loudness war, course au niveau sonore toujours plus fort fait que les musiques actuelles en sont totalement dénuées.

B- Le MP3 et la compression de données.
La compression informatique opérée pour permettre de réduire l’espace de stockage de la musique numérique engendre elle aussi une dégradation qualitative non négligeable du fichier original sur le plan fréquentiel

C- Le choix du casque
La dégradation qualitative de la musique est également liée à un aspect trop souvent ignoré : le choix du casque audio. En effet, alors que certains fabricants oeuvrent pour proposer des systèmes d’écoute le plus neutre possible (c’est-à-dire qu’il respecte le plus possible le contenu original) d’autres proposent des casques qui altèrent la musique afin qu’il favorisel’écoute d’un style musical en particulier.

Juin
24
sam
rencontre “sensibilisation aux risques liés à l’écoute prolongée des baladeurs MP3″ @ Médiathéque Tomi Ungerer
Juin 24 @ 10:00 – 12:00
rencontre “sensibilisation aux risques liés à l’écoute prolongée des baladeurs MP3″ @ Médiathéque Tomi Ungerer | Vendenheim | Grand Est | France

Afin que l’écoute de la musique reste avant tout un plaisir, Sébastien HOERTH, technicien son en studio et en live , vous sensibilisera à la notion de niveau sonore, ses risques sanitaires et aux gestes à faire pour préserver son capital auditif ainsi qu’à l’importance à apporter à la qualité audio.

CONSTAT

  • La population ignore souvent les risques encourus face à un niveau sonore trop élevé. La popularisation du MP3 et des baladeurs, et les techniques de productions des musiques actuelles peuvent engendrer une exposition excessive provoquer des graves lésions irréversibles sur le système auditif.
  • La conversion au format MP3 et sa généralisation à elle pour conséquence de dégrader fortement le contenu fréquentiel et ainsi de dénaturer totalement la musique.

OBJECTIFS

  • Sensibiliser les publics à la notion de niveau sonore, ses risques sanitaires et aux gestes à faire pour préserver son capital auditif
  • Sensibiliser les publics à accorder une importance à la qualité audio.

APPROCHE QUANTITATIVE

A- Définition du son et mode de propagation
Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible).

B- Fonctionnement de l’oreille
Un des rôles de l’oreille est de transformer la vibration de l’air en un signal nerveux qui se propage jusqu’au cerveau. C’est là que naît la sensation d’entendre.

C- Niveaux d’exposition et risques sanitaires
L’exposition à un bruit intense peut provoquer des lésions graves etirréversibles du système auditif. L’oreille peut être endommagée bien avant que l’on ne ressente une quelconque douleur.
Les dommages sur l’audition peuvent prendre 3 formes :

  • la surdité temporaire ou définitive
  • les acouphènes
  • l’hyperacousie

D- Les réglementations en vigueur
Pour lutter contre ces risques, des règlementations sur l’environnement sonores ont été instaurés afin de limiter les niveaux d’expostion dans les salles de concerts, clubs, et bars.

E- Les gestes simples pour préserver son capital auditif
Il est important d’agir sur les comportements par la sensibilisation des populations. Ainsi, quelques gestes simples peuvent permettre de limiter l’impact de l’exposition sur notre audition.

APPROCHE QUALITATIVE

Si pendant longtemps, la musique enregistrée avait pour but d’être une restitution la plus fidèle possible du spectre original, l’ère du numérique et l’avènement du MP3 ont totalement changé la donne.

A- La dynamique et la loudness war
La dynamique audio est la différence entre le niveau le plus faible et le niveau le plus fort d’un son. C’est une composante essentielle dans certains styles musicaux comme le classique ou le jazz. La loudness war, course au niveau sonore toujours plus fort fait que les musiques actuelles en sont totalement dénuées.

B- Le MP3 et la compression de données.
La compression informatique opérée pour permettre de réduire l’espace de stockage de la musique numérique engendre elle aussi une dégradation qualitative non négligeable du fichier original sur le plan fréquentiel

C- Le choix du casque
La dégradation qualitative de la musique est également liée à un aspect trop souvent ignoré : le choix du casque audio. En effet, alors que certains fabricants oeuvrent pour proposer des systèmes d’écoute le plus neutre possible (c’est-à-dire qu’il respecte le plus possible le contenu original) d’autres proposent des casques qui altèrent la musique afin qu’il favorisel’écoute d’un style musical en particulier.

X