Edito

Le 24 mai 2017 se tenait à Audincourt (Nord Franche-Comté) le premier colloque national sur la santé du musicien dans les musiques actuelles, à l’initiative de Médecine des Arts, de la FEDELIMA (Fédération Nationale des Lieux de Musiques Actuelles) et du Moloco (Scène de Musiques Actuelles du Pays de Montbéliard). Pourquoi s’intéresser à cette thématique ? Quels sont les enjeux pour les musiciens eux-mêmes, les organisateurs de concerts et les producteurs de spectacle ? Telles sont les questions qui ont été abordées à l’occasion de cette journée de travail, ouverte à tous, et qui a réuni des professionnels de santé spécialisés, des artistes, des organisateurs de concerts et de festivals, des producteurs de spectacle, des réseaux professionnels…

Pour répondre à ces interrogations, les interventions ont été articulées autour de deux grandes thématiques, sous l’autorité scientifique de Médecine des Arts : la santé du musicien dans son environnement professionnel et le corps du musicien au coeur du processus artistique.

Il s’agissait ainsi de sensibiliser les différents acteurs de la filière professionnelle des musiques actuelles (artistes, organisateurs de concert, tourneurs…) aux conditions qui peuvent altérer de manière transitoire ou définitive la santé du musicien. Vous pourrez ainsi découvrir dans ces actes les résultats d’études et de travaux de recherches portant sur les conditions de voyage, le rythme des tournées, le sommeil, les contraintes physiques d’un concert, l’amplification médiatique, les comportements à risque et bien d’autres sujets, sous un angle scientifique. L’autre grand volet de réflexion a concerné la place du corps dans l’activité musicale. De la création à l’expression artistique, le corps du musicien est au coeur du processus. Depuis la perception des émotions qui nourrissent la pensée et l’intention jusqu’au geste musical, le corps est soumis à un grand nombre de sollicitations. Comment lui assurer un bon fonctionnement et le rendre disponible en vue de la performance artistique ?

Nous espérons que les travaux présentés ici permettront de poser les premières pierres d’une réflexion qui nourrira l’ensemble de la filière musiques actuelles et qui donnera lieu à d’autres travaux et rendez-vous dans les mois et les années à venir.

Nous tenons à remercier l’ensemble des intervenants pour leur implication et la qualité de leurs interventions, ainsi que tous les partenaires qui ont rendu possible l’organisation de ce premier colloque sur la santé du musicien dans les musiques actuelles.
Médecine des Arts, le Moloco et la FEDELIMA

X