Du premier fichier MP3 au succès du streaming, l’industrie musicale a vécu une mutation numérique sans pitié. Vingt ans où les majors, confrontés à un nouveau monde qu’ils ne comprenaient pas, ont multiplié les fausses notes.

Il est trop tôt pour dire combien de CD et de disques vinyles trouveront place sous les sapins. Mais, cette année, les cartes cadeaux pour les services de streaming (Deezer, Spotify ou iTunes Music) feront aussi partie des listes au père Noël. Pour la première fois en dix ans, le marché de la musique  , à la fois parce que les ventes de disques ne reculent plus (267 millions d’euros), mais surtout parce que celles du numérique s’envolent…

Source : La descente aux enfers des géants de la musique

X