Les principaux acteurs des musiques électroniques en France, soutenus par l’ancien ministre de la Culture, Jack Lang, dénoncent la facturation par l’Etat de la présence des forces de l’ordre lors de manifestations culturelles, notamment des festivals de musique techno.

« La culture et la fête sont les premières cibles des terroristes en Europe, et pourtant ce sont les acteurs visés qui doivent autant en supporter les conséquences », fustigent les signataires dans une tribune publiée ce mardi sur le site du quotidien Le Monde.

Source : Gendarmes facturés : des acteurs de l’électro refusent la note

X