autoportrait
Oly Sancho est un conteur, un passant devenu passeur d’histoires.
Petit fils d’immigrés italiens et espagnols installés dans le bassin sidérurgique lorrain,
Oly est né dans la vallée de l’Orne, à côté du val de Fensch et a grandi dans la dureté du paysage industriel.
« La vallée de l’acier, vous connaissez peut-être ? Si je vous parle de la ville de Gandrange, de l’usine d’ARCELOR, une image vous revient sûrement en tête ?
Je suis de là, j’ai grandi dans cette partie de la Lorraine, dans ce monde ouvrier dont le fatalisme s’est inscrit en moi avec la désillusion de ceux qui sont nés en cette fin de siècle. »
Oly Sancho offre une voix à une partie de ce monde que l’on n’entend pas, les petits, les humbles , ceux qui n’ont que « l’amour à offrir en partage ».
Il chante Le chemin, Le destin, La quête du bonheur (et ses déceptions), il parle de nous tous.
Oly creuse son sillon doucement. C’est un artisan dans la tradition des songwriters tels Dylan ou léonard Cohen et en France Léo Ferré.
Depuis 2009, Il a 3 albums autoproduits à son actif : « Sancho » (2009), « Le cœur en grève » (2011), et « Bonheur et circonstances » (2014).
Accompagné en concert par Julien Kuhn (basse) , Gabriel Palmieri (guitare) et Gauthier Georges (batterie), le songwriter ouvre les possibilités de son répertoire avec ses musiciens.