Guillaume Perret

Jazz – électro / France
Guillaume Perret : saxophone, machines

Free. Dans l’histoire du jazz, l’adjectif a ouvert les horizons esthétiques et libéré les énergies artistiques. En choisissant ce qualificatif pour son nouvel album, Guillaume Perret augure de futurs débats sur la nature même de son jazz. On avait salué la performance de son groupe et le voilà qui revient tout seul aux manettes. Il fallait oser ce saut en solo, un plongeon dans l’océan des sons qui résonnent comme une apnée vers les tréfonds de son imaginaire. En live, de par l’électrification de son saxophone et les effets utilisés, Guillaume couvre toutes les fréquences et rempli tous les rôles des instruments de l’orchestre. Le saxophone se fait percussion mais aussi basse, guitare, synthé, chœur… Un véritable panache électrique qui redéfinit les frontières du jazz pour notre plus grand plaisir.

NO DRUM NO MOOG

Synth-rock / France
Olivier Culli : synthés Moog, chant / David Rouby : synthés Moog / Pierre-Louis Guérard : batterie

NO DRUM NO MOOG s’est formé à Metz à l’été 2008, dans un premier temps sous la forme d’un duo avec Olivier aux synthés Moog et Pierre-Louis à la batterie. C’est 2 ans plus tard que le duo est devenu trio en y intégrant David, également aux synthés Moog. Tout s’enchaîne ensuite assez rapidement. Un premier EP sort en 2011, puis en 2013, en attendant le petit nouveau qui devrait voir le jour à la rentrée. Au delà des studios, le groupe est également rodé côté scène. On a pu les voir jouer avec General Elektriks, Oxbow, Filiamotsa ou encore Papier Tigre sur les scènes des Rockomotives et des Musiques Volantes. En live, on retrouve leurs influences puisées dans le synth-rock et le kraut-rock sans jamais renier leur background punk-noise. Des morceaux spatiaux et éthérés originaux entre douceur synthétique et course-poursuite instrumentale.