autoportrait
Manson’s Child traverse les époques avec un certain brio, confirmant son attirance sans cesse prononcé pour une pop déclassifiée. Laquelle prend bien des détours, emprunte des chemins sinueux avant de se révéler au grand jour dans toute sa splendeur lumineuse. Dans la plus pure tradition des formations indie qu’il affectionne, le groupe colmarien éprouve ses compositions sous la masse lancinante des guitares, tout en nous chatouillant l’oreille avec des claviers qui apportent une délicate touche colorée.

Catalog regroupe pour la première fois sur un double vinyle plus de 20 titres qui ont fait son succès, ainsi que de nombreux inédits. En cette belle occasion, Manson’s Child a sollicité Philippe Carly pour immortaliser le groupe : on se souvient des portraits new wave iconiques que ce photographe rock culte a réalisés dans les années 80. Aujourd’hui, son regard sur la pochette situe Manson’s Child dans son époque, mais aussi dans ses filiations propres, en cet instant rétrospectif qui permet au groupe de poursuivre l’aventure avec tant d’élégance.

 

X