loyola-vinyl-HD

LOYOLA – It will shine

10 

It Will Shine? Ce qu’oublie de préciser le titre, c’est que si, effectivement, ces chansons brillent, c’est uniquement dans l’obscurité : il y a du Tindersticks, donc du Leonard Cohen, dans cette manière de susurrer gravement des chansons aux joliesses perverties par le mauvais vin, le mauvais sang. Pour ce trio doué et habité, les Vosges natales valent bien les Appalaches : Loyola joue ici le même gospel fruste, le même folklore anxieux que Neil Young, Radar Bros ou Sparklehorse là-bas ? d’une voix blanche cavalant sur des idées noires, éperonnée par une électricité chancelante mais teigneuse. Des Catskills aux Vosges, ce sont les mêmes bois sombres dans lesquels on se perd, dans lesquels on taille ses guitares : pourtant, même frustes et fauchées, ces chansons ont mis les habits du dimanche (violoncelle ici, jolies chorales là) pour chanter, avec grâce et une ferveur palpable, ces contes tordus, ces histoires d’amour qui finissent mâles, en général.
JD Beauvallet – Les Inrocks

Informations complémentaires

Poids 240 g
Dimensions 33 x 33 cm